« Demain j’arrête! » – Gilles Legardinier

 

couv14915515Synopsis:

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

 

Les 1ères phrases…

Vous avez déjà rencontré des gens qui font une fête pour leur divorce ? Moi, oui. D’habitude, ce sont plutôt les futurs mariés qui s’amusent. On les entend klaxonner le samedi quand ils roulent en cortège vers la mairie, on les croise la veille en bandes, dans les rues, habillés en clown ou quasi nus. À grand renfort de trompettes et de tambourins, ils exhibent aux badauds ternes leur joie d’enterrer leur vie de jeunes célibataires – parfois à plus de trente-cinq ans… Mais moins d’un an plus tard, quand les 19 % des statistiques se séparent, plus personne ne lance de confettis. Eh bien Jérôme, si.

Mon avis:

Voilà longtemps que je souhaitais découvrir Gilles Legardinier… J’en ai toujours entendu énormément de bien et certains de ses livres sont réputés pour provoquer des éclats de rire incontrôlables!… Et là, j’en avais vraiment besoin! Besoin d’un livre « qui fait du bien », un vrai livre « feel good », qui donne la pêche et remonte le moral … Et c’est ce que j’ai eu!! 😀

Je peux maintenant vous dire que la réputation de l’auteur est fondée!!…
Effectivement, j’ai beaucoup rit! 😉 … Mais je dois avouer que j’ai versé quelques larmes aussi… 😛
Gilles Legardinier a une très jolie plume, fluide et agréable à lire. Il a aussi un humour irrésistible, ainsi qu’une grande sensibilité… Et une chose est sûre: il connaît drôlement bien les femmes! 😛 … J’ai lu beaucoup de romans de « Chick Lit » (J’adore ça!), mais ils avaient tous été écrits par des femmes! Là j’ai carrément été bluffée qu’un homme puisse aussi bien entrer dans la peau d’une jeune femme presque trentenaire, avec tellement de justesse…
Tout au long du roman, Julie nous raconte son histoire, ses pensées, ses rêves, sa vie, ses doutes, ses joies, ses peines… Et j’ai adoré être sa confidente! Elle m’a beaucoup émue.

C’est un livre qui respire la joie de vivre, construit en chapitres très courts… et dès qu’on en termine un, on n’a qu’une envie: lire le suivant! 😉

En Bref: ❤ ❤ ❤ ❤

Ma Note: 16/20

Publicités

« La liste de Noël » – Jojo Moyes

La+Liste+de+Noël

Synopsis:

Veille de Noël.

Chrissie fait ses derniers achats dans l’effervescence de Londres.
Pour Noël, elle reçoit sa belle-mère. Alors que, sur ordre de son mari, elle se met en quête d’un parfum introuvable et du seul fromage que tolère sa belle-mère, sa rencontre avec un chauffeur de taxi lui ouvre les yeux. Elle n’a aucune envie de passer Noël en famille cette année…

 

La 1ère phrase…

Crocus vernus. Il n’y a que la mère de David pour réclamer un parfum dont personne n’a jamais entendu parler. Chrissie a arpenté tout le West End, mais à chaque boutique on lui a répondu : « Non, on ne connaît pas. Essayez plutôt… »

Mon avis:

Jojo Moyes et les Editions Bragelonne nous ont gentiment offert cette nouvelle un peu avant Noël. On peut la trouver en téléchargement gratuit sur Amazon ou chez Kobo. Dès que j’en ai entendu parler, j’ai sauté sur l’occasion. D’abord parce que je suis totalement addict à Noël et ensuite car cela m’a permis un premier contact avec Jojo Moyes, auteure de « Avant toi » qui me fait d’ailleurs très envie. Il est dans ma PAL, mais je ne m’y suis pas encore plongée… 😛

« La liste de Noël » est une très jolie nouvelle. Très courte mais vraiment bien construite! Ce que j’ai aimé, c’est qu’on y retrouve bien évidemment la magie de Noël, mais aussi, et surtout, son contre-pied! 😛 … En effet, à mon sens, le message principal que nous fait passer l’auteure, c’est que ce n’est pas parce que c’est Noël que subitement on vit au Pays des Bisounours et qu’on va aimer tout le monde! Ben non! Les cons le restent, même le 25 décembre!… Et ça, on ne nous le dit jamais! 😉

J’ai beaucoup aimé sa plume et je découvrirai avec plaisir un autre de ses livres… 🙂

En Bref: ❤ ❤ ❤ ❤

Ma Note: 16/20

« Le poison d’amour » – Eric-Emmanuel Schmitt

 

couv15963924

Auteur Eric-Emmanuel Schmitt
Editeur Albin Michel
Date de parution 01/10/2014
Collection Romans Français
ISBN 2226259953
EAN 978-2226259950
Illustration Pas d’illustrations

 

 

 

 

 

Photo 12-06-14 16 26 18

Quatre adolescentes de seize ans liées par un pacte d’amitié éternelle tiennent le journal de leur impatience, de leurs désirs, de leurs conquêtes et de leurs rêves. Comment éviter les désastres affectifs dont les couples parentaux donnent l’image quotidienne ? Hier encore des enfants, les voilà prises au piège de cette émotion bouleversante, l’amour, prêtes à entrer dans ce domaine mystérieux, cette folie qui peut les transformer en monstres.

Tandis qu’au lycée, on s’apprête à jouer Romeo et Juliette, imprévisible et fatal, un drame se prépare…

Photo 12-06-14 16 29 38

 

Journal de Julia

Je me change, je me maquille, je suis la plus heureuse des filles car je vais rejoindre ma bande, je me change, je me parfume, je me change, je me change, je me maquille, je sors, je recours dans ma chambre, je me change, je me coiffe, je me change, je me change puis j’éclate en sanglots : trop moche, je reste chez moi ! On n’a jamais souffert autant que moi…

Étouffée par les larmes, je consulte mon téléphone pour savoir si mes amies s’inquiètent. Rien. Zéro message. Je ne manque à personne.

Photo 12-06-14 16 31 35

Deuxième roman d’E.E. Schmitt que je lis, et deuxième claque! Deuxième gros coup de coeur! Cet auteur est décidément fantastique! Un vrai magicien des mots! Il se dégage de ses textes une telle poésie que je n’arrive pas à la décrire.

Nous allons, dans ce livre, suivre quatre amies au travers de leurs journaux intimes et de leurs échanges de mails. Julia, Anouchka, Colombe & Raphaëlle. Au début, c’est un peu difficile de s’y retrouver, car on passe sans cesse de l’une à l’autre. Mais on apprend très vite à les connaître et leurs personnalités respectives se dessinent rapidement sans ambiguïté.

Avec elles, nous allons être amenés à réfléchir à l’amour, à l’amitié, à l’engagement, au couple, au sens de la vie…

Je suis passée des éclats de rire à l’introspection sans m’en rendre compte, subtilement guidée par l’auteur. Et la fin… Elle est tout simplement bluffante!!! 😉

Un petit bijou à lire de toute urgence! 😀

En Bref: ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Ma Note: 19/20

Photo 12-06-14 16 47 19

« L’épreuve, tome 1 : Le Labyrinthe » – James Dashner

 

couv65913492.png
Auteur James Dashner
Editeur Pocket Jeunesse
Date de parution 04/10/2012
Collection Pocket Junior Grand Format, numéro 2241
ISBN 2266200127
EAN 978-2266200127
Illustration Pas d’illustrations
Nombre de pages 407

 

 

 

 

 

Photo 12-06-14 16 26 18

Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d’enfants. Il s’agit d’une ferme située au centre d’un labyrinthe peuplé de monstres d’acier terrifiants. Les ados n’ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu’ils font là. Ils n’ont qu’un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les « coureurs » parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans – des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit. Le risque est grand mais, dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu, il sait qu’il veut être coureur et résoudre l’énigme du labyrinthe.

 

Photo 12-06-14 16 29 38

Sa nouvelle vie commença dans le noir complet. Il faisait froid, et l’endroit sentait la poussière et le renfermé.

Il entendit un grincement métallique. Le sol oscilla. Déséquilibré, il tomba puis recula à quatre pattes, la sueur au front malgré la fraîcheur environnante. Ses pieds heurtèrent une paroi de fer qu’il longea jusqu’à un coin. Il s’assit et ramena ses genoux contre lui en espérant que ses yeux s’habitueraient bientôt à l’obscurité.

 

Photo 12-06-14 16 31 35

 La Blogo en a énormément parlé de ce livre et j’ai l’impression que presque tout le monde l’a lu! 😛 … Il faut dire que le film est sorti récemment, ce qui a grandement contribué à ce que beaucoup se jette sur ce 1er tome avant son adaptation… Je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir mais il me tente beaucoup…

On m’avait promis du « page turner »… Et je n’ai pas été déçue! 😉 …
En effet, une fois commencée, on ne peut plus lâcher cette histoire! À la fin de chaque chapitre, un élément nouveau nous est divulgué et nous donne une furieuse envie de poursuivre notre lecture…

Un style simple, bref, efficace, sans fioritures. Le suspense s’installe dès les premières lignes et ne nous lâche plus… Un très bon moment lecture en ce qui me concerne! Et je lirai avec beaucoup de plaisir les 2 tomes suivants… 🙂

En Bref: ❤ ❤ ❤ ❤

Ma Note: 17/20

« Le Petit Prince » – Antoine de Saint-Exupéry

 

couv47854791

Auteur Antoine de Saint-Exupéry
Heros Le Petit Prince
Editeur Gallimard jeunesse
Date de parution 15/03/2007
Collection Folio Junior, numéro 100
Format 13cm x 18cm
ISBN 2070612759
EAN 978-2070612758
Illustration Illustrations couleur
Nombre de pages 115

 

 

 

Photo 12-06-14 16 26 18

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur. Et comme je n’avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait : …  » S’il vous plaît… dessine-moi un mouton !  »
– Hein!
– Dessine-moi un mouton…
J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.

mouton-2

Photo 12-06-14 16 29 38

Plutôt que la « première phrase », cette fois, je préfère vous livrer mon passage « fétiche »… Même s’il est un peu long! 😛
C’est celui que je connaissais déjà avant d’ouvrir le livre, celui qui m’a donné envie de le faire… 😉

44_425x221LPPUpdateFR

 

– Bonjour, dit le renard.
– Bonjour, répondit poliment le petit prince, qui se retourna mais ne vit rien.
– Je suis là, dit la voix, sous le pommier.
– Qui es-tu ? dit le petit prince. Tu es bien joli…
– Je suis un renard, dit le renard.
– Viens jouer avec moi, lui proposa le petit prince. Je suis tellement triste…
– Je ne puis pas jouer avec toi, dit le renard. Je ne suis pas apprivoisé.
– Ah ! pardon, fit le petit prince.
Mais, après réflexion, il ajouta :
– Qu’est-ce que signifie « apprivoiser » ?
– Tu n’es pas d’ici, dit le renard, que cherches-tu ?
– Je cherche les hommes, dit le petit prince. Qu’est-ce que signifie « apprivoiser » ?
– Les hommes, dit le renard, ils ont des fusils et ils chassent. C’est bien gênant ! Ils élèvent aussi des poules. C’est leur seul intérêt. Tu cherches des poules ?
– Non, dit le petit prince. Je cherche des amis. Qu’est-ce que signifie « apprivoiser » ?
– C’est une chose trop oubliée, dit le renard.
Ça signifie « créer des liens… »
– Créer des liens ?
– Bien sûr, dit le renard. Tu n’es encore pour moi qu’un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n’ai pas besoin de toi. Et tu n’as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu’un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde…
– Je commence à comprendre, dit le petit prince. Il y a une fleur… je crois qu’elle m’a apprivoisé…
– C’est possible, dit le renard. On voit sur la Terre toutes sortes de choses…
– Oh ! ce n’est pas sur la Terre, dit le petit prince.
Le renard parut très intrigué :
– Sur une autre planète ?
– Oui.
– Il y a des chasseurs, sur cette planète-là ?
– Non.
– Ça, c’est intéressant ! Et des poules ?
– Non.
– Rien n’est parfait, soupira le renard.
Mais le renard revint à son idée :
– Ma vie est monotone. Je chasse les poules, les hommes me chassent. Toutes les poules se ressemblent, et tous les hommes se ressemblent. Je m’ennuie donc un peu. Mais, si tu m’apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres. Les autres pas me font rentrer sous terre. Le tien m’appellera hors du terrier, comme une musique. Et puis regarde ! Tu vois, là-bas, les champs de blé ? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c’est triste ! Mais tu as des cheveux couleur d’or. Alors ce sera merveilleux quand tu m’auras apprivoisé ! Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j’aimerai le bruit du vent dans le blé…
Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince :
– S’il te plaît… apprivoise-moi ! dit-il.
– Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n’ai pas beaucoup de temps. J’ai des amis à découvrir et beaucoup de choses à connaître.– On ne connaît que les choses que l’on apprivoise, dit le renard. Les hommes n’ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n’existe point de marchands d’amis, les hommes n’ont plus d’amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi !
– Que faut-il faire ? dit le petit prince.
– Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t’assoiras d’abord un peu loin de moi, comme ça, dans l’herbe. Je te regarderai du coin de l’œil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t’asseoir un peu plus près…

Le lendemain revint le petit prince.
– Il eût mieux valu revenir à la même heure, dit le renard. Si tu viens, par exemple, à quatre heures de l’après-midi, dès trois heures je commencerai d’être heureux. Plus l’heure avancera, plus je me sentirai heureux. À quatre heures, déjà, je m’agiterai et m’inquiéterai ; je découvrirai le prix du bonheur ! Mais si tu viens n’importe quand, je ne saurai jamais à quelle heure m’habiller le cœur… Il faut des rites.
– Qu’est-ce qu’un rite ? dit le petit prince.
– C’est aussi quelque chose de trop oublié, dit le renard. C’est ce qui fait qu’un jour est différent des autres jours, une heure, des autres heures. Il y a un rite, par exemple, chez mes chasseurs. Ils dansent le jeudi avec les filles du village. Alors le jeudi est jour merveilleux ! Je vais me promener jusqu’à la vigne. Si les chasseurs dansaient n’importe quand, les jours se ressembleraient tous, et je n’aurais point de vacances.

Ainsi le petit prince apprivoisa le renard. Et quand l’heure du départ fut proche :
– Ah ! dit le renard… Je pleurerai.
– C’est ta faute, dit le petit prince, je ne te souhaitais point de mal, mais tu as voulu que je t’apprivoise…
– Bien sûr, dit le renard.
– Mais tu vas pleurer ! dit le petit prince.
– Bien sûr, dit le renard.
– Alors tu n’y gagnes rien !
– J’y gagne, dit le renard, à cause de la couleur du blé.

Puis il ajouta :
– Va revoir les roses. Tu comprendras que la tienne est unique au monde. Tu reviendras me dire adieu, et je te ferai cadeau d’un secret.
Le petit prince s’en fut revoir les roses.
– Vous n’êtes pas du tout semblables à ma rose, vous n’êtes rien encore, leur dit-il. Personne ne vous a apprivoisées et vous n’avez apprivoisé personne. Vous êtes comme était mon renard. Ce n’était qu’un renard semblable à cent mille autres. Mais j’en ai fait mon ami, et il est maintenant unique au monde.

Et les roses étaient bien gênées.
– Vous êtes belles, mais vous êtes vides, leur dit-il encore. On ne peut pas mourir pour vous. Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu’elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes, puisque c’est elle que j’ai arrosée. Puisque c’est elle que j’ai mise sous globe. Puisque c’est elle que j’ai abritée par le paravent. Puisque c’est elle dont j’ai tué les chenilles (sauf les deux ou trois pour les papillons). Puisque c’est elle que j’ai écoutée se plaindre, ou se vanter, ou même quelquefois se taire. Puisque c’est ma rose.

Et il revint vers le renard :
– Adieu, dit-il…
– Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.
– L’essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir.
C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.
– C’est le temps que j’ai perdu pour ma rose… fit le petit prince, afin de se souvenir.
– Les hommes ont oublié cette vérité, dit le renard. Mais tu ne dois pas l’oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose…
– Je suis responsable de ma rose… répéta le petit prince, afin de se souvenir.

 

petit-prince1

Photo 12-06-14 16 31 35

J’ai bien sûr adoré! Ce livre est une pépite… Mais ça tout le monde le sait! 😛

C’est un livre vraiment merveilleux qui offre des degrés de lecture pour chaque âge…
Un enfant le verra comme un très joli conte, un adulte se prendra une énorme gifle tant cette histoire fait réfléchir et est riche en enseignements.

Mon passage préféré est celui du « Renard« , tout simplement car, à mes yeux, il nous parle de la chose la plus importante dans la vie: les liens que nous tissons avec autrui, qu’il soit humain, animal ou végétal… Et surtout, il nous rappelle notre responsabilité d’Humain face aux animaux et à la nature! … Notre planète part en vrille de notre faute, car l’Homme est bien souvent l’être le plus méprisable de la Terre… 😥 …

Si chacun pouvait lire, comprendre et appliquer ce que nous enseigne « Le Petit Prince », le monde serait tellement plus beau… 😉

En bref: à lire et à relire!!!! 😀

Photo 12-06-14 16 47 19

« Le chardon et le tartan, tome 1 – Outlander » – Diana Gabaldon

 

Le-chardon-et-le-tartan-9782290065242-31
Auteur: Diana Gabaldon
Editeur: J’ai Lu
Série : Outlander
Volume : 1
Collection : Best
Genre : Best
Thématiques : Fantastique, Grande saga, Highlands, Romance historique
Date de parution : 20/08/2014
Nombre de pages : 864
Format : Semi-poche

 

 

Photo 12-06-14 16 26 18

Au cours d’une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d’un menhir. Elle s’en approche et c’est alors que l’incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743. L’Ecosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l’occupant anglais et préparent la venue de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d’intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l’aventure et les périls, l’amour et la passion. Jusqu’au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu’elle aura découvert et le bonheur qu’elle a connu et qui, désormais, lui paraît si lointain…

 

Photo 12-06-14 16 29 38

 

Chaque jour, des milliers de gens disparaissent. N’importe quel policier vous le confirmera. Mieux encore, interrogez un journaliste. Les avis de recherche sont le pain quotidien de la presse. Des adolescentes fuguent. De jeunes enfants se perdent ou sont kidnappés. Des femmes au foyer au bord de la crise de nerfs prennent l’argent du ménage et sautent dans un taxi qui les emmène à la gare la plus proche. Des financiers internationaux changent de nom et se volatilisent dans la fumée de leur havane. La plupart réapparaissent tôt ou tard, morts ou vifs. Au bout du compte, toutes les disparitions finissent par s’expliquer.
Enfin… presque toutes…

 

Photo 12-06-14 16 31 35

Comme je vous le mentionnais dans mon « Vendredi Lecture #2« , cette saga m’avait déjà été chaudement recommandée par Zhom, qui a adoré…
Et puis, voilà que j’apprends l’existence de la série TV … Il n’en fallait pas plus pour me donner une irrésistible envie de m’y mettre 😛 … Et je n’ai pas été déçue… 😀 … 😉

Ce livre est un vrai coup de coeur! ❤ …
Et je suis hyper impatiente de visionner la saison 1, que j’aime déjà alors que je n’en ai vu que quelques extraits! 😛

Déjà d’habitude, je ne vous écris pas des avis très très long, tout simplement car quand j’en lis sur d’autres blogs, j’aime qu’ils soient concis… Mais surtout SANS « SPOILER »!!
Hors pour cette saga, c’est très difficile d’exprimer tout ce qu’elle peut nous faire ressentir sans dévoiler des éléments de l’intrigue… 😉

Je vous dirai donc seulement: LISEZ LA!! 😀

C’est une fantastique romance historique, une magnifique histoire d’amour, qui nous fait voyager dans des paysages écossais magnifiques. Une histoire prenante qui met en scène des héros très attachants. Avec juste ce qu’il faut de magie pour nous faire rêver…

Quelques images trouvées sur le net, qui représentent à merveille l’ambiance du livre, et qui j’espère, vous donneront envie de découvrir la magnifique plume de Diana Gabaldon…

Outlander002

53eb7657ed3e6outlander-el-nuevo-exito-de-la-tv outlander_noticia Outlander_ New Series 2187 Outlander Outlander-generique zap-outlander-season-1-episode-2-castle-leoch--006 060742

En ce qui me concerne, je vais rapidement me plonger dans le tome 2, car j’ai refermé le tome 1 il y a seulement quelques jours, et Claire & Jamie me manquent déjà! 😉

Le-talisman-9782290098493-31

En bref: Uns saga historique magnifique, qu’il faut lire absolument! 😉

Photo 12-06-14 16 47 19

« La femme parfaite est une connasse, tome 1 » – Anne-Sophie & Marie-Aldine Girard

 

couv20535614
Auteur Anne-Sophie Girard, Marie-Aldine Girard
Editeur J’ai Lu
Date de parution 09/02/2013
Collection J’ai Lu Humour
ISBN 229005948X
EAN 978-2290059487
Illustration Pas d’illustrations
Nombre de pages 159

 

 

 

Photo 12-06-14 16 26 18

Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites (c’est-à-dire grosso-modo pour toutes les femmes*). Vous y apprendrez notamment comment garder votre dignité quand vous êtes complètement bourrée, qui sont ces filles qui ne mangent qu’une salade par jour, les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si vous ne voulez pas entendre la réponse, ou ce qu’il faut faire de toute urgence si votre mec veut s’acheter des Crocs.

* Il peut également être lu par les hommes qui n’ont pas peur de découvrir ce que les filles se racontent entre elles dès qu’ils ont le dos tourné…

Photo 12-06-14 16 29 38

Ici je ne vous livre pas la « première phrase », car cela n’aurait pas grand intérêt! 😛
Mais plutôt quelques-uns de mes passages « fétiches »… 😉

Photo 9-10-14 15 15 46 Photo 9-10-14 15 17 31 Photo 9-10-14 14 28 34

 

 

 

 

Photo 9-10-14 14 11 20

 

Photo 12-06-14 16 31 35

J’ai adoré! C’est une pépite d’humour!!! 😀

Bien sûr, ça n’est pas de la grande littérature… Mais ça tombe bien, ça n’est pas le but! 😉 … Ce livre est hilarant, il m’a fait pleurer de rire, au sens propre du terme.

Il est bien sûr à prendre au 5ème degré (au moins! 😛 ) , mais j’ai passé un excellent moment de lecture et je le conseille depuis à toutes mes copines!
Si vous avez un petit (ou un gros) coup de blues, ce livre a le mérite de vous le faire oublier une bonne heure! 😉 … 😀 … À lire… de toute urgence!!! 🙂

Et pour celles (ou ceux) qui auront aimé, voici une excellente nouvelle : le « Tome 2 » débarque ce 22 Octobre 2014… En tout cas, moi, je l’attends avec impatience!! 😛

Photo 12-06-14 16 47 37

« Kaleb, Tome 1 » – Myra Eljundir

 

couv75871048
Auteur: Myra Eljundir
Editeur: Robert Laffont
Date de parution: 14/06/2012
Collection: R
ISBN: 2221126823
EAN: 978-2221126820
Illustration: Pas d’illustrations
Nb de pages: 442

 

 

 

 

Photo 12-06-14 16 26 18

C’est si bon d’être mauvais…

SAISON 1.
À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?

 

Photo 12-06-14 16 29 38

Un coup de poing dans l’oreiller.

Son premier réflexe. Pas sa première ­envie, non. C’est plutôt cet étrange ­réveil qu’il exploserait bien. Une espèce de boîte à ­musique sans âge, dont il remonte le mécanisme grinçant tous les soirs, bien consciencieusement, une main crispée sur le couvercle pour qu’il reste fermé, l’autre qui tourne la molette trop petite pour ses longs doigts.

 

Photo 12-06-14 16 31 35

J’ai mis trèèès longtemps à le finir!! 😦 … Il ne méritait pourtant pas ça! 😛 (je vous expliquais ça ICI … 😉 )

De façon globale, j’ai aimé ce livre… mais je ne l’ai pas « adoré »…
J’ai eu énormément de mal à me plonger dans l’histoire. J’ai trouvé le début très lent et sans grand intérêt, si ce n’est l’univers très original dans lequel nous plonge l’auteur… Ça, c’est un des points très positifs de ce livre: son thème est vraiment atypique et éveille une grande curiosité! 🙂 … Mais… Il faut attendre de dépasser le 1er tiers du livre pour être vraiment « happé » par l’histoire!!…
Par contre, à partir de ce moment, le rythme s’accélère, l’énigme prend tout son sens, le suspense est bien présent et l’envie de dévorer les pages s’installe! 😀

Ce livre m’a tenue en haleine, m’a beaucoup surprise par de nombreux rebondissements inattendus, m’a époustouflée dans les dernières pages… Mais il ne m’a pas fait « Vivre » l’aventure… Souvent, je m’attache très fort aux personnages des romans, je SUIS dans le roman, avec eux! Là, je suis restée tout le long un spectateur externe, sans attache…
Sans doute car je n’ai éprouvé aucune « empathie » pour son personnage principal, Kaleb. Il ne m’a pas émue, ni en bien, ni en mal… Contrairement à David Armstrong, qui a été mon personnage « coup de coeur » pour ce roman ainsi que l’assistante du Colonel Bergsson, que j’ai beaucoup appréciée également…

Malgré cela, et un début un peu décevant au regard de la suite, c’est vraiment un excellent roman… Que je conseille à tous les amateurs du genre! 😉 … À ne cependant pas mettre entre toutes les mains, car certaines scènes sont très cruelles (j’ai d’ailleurs éprouvé beaucoup de difficultés à les lire en entier! 😛 ) …

En bref: Un livre atypique au dénouement très surprenant… Un excellent thriller psychologique! 

Photo 12-06-14 16 47 37

 

Straw hat , book and seashells on the beach with people walking

« Nos étoiles contraires » – John Green

 

couv50293143
Auteur: John Green
Editeur: Nathan
Date de parution: 21/02/2013
Collection: Grand Format
ISBN: 2092543032
EAN: 978-2092543030
Illustration: Pas d’illustrations
Nb de pages: 323

 

 

Photo 12-06-14 16 26 18

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie

 

Photo 12-06-14 16 29 38

L’année de mes dix-sept ans, vers la fin de l’hiver, ma mère a décrété que je faisais une dépression. Tout ça parce que je ne sortais quasiment pas de la maison, que je traînais au lit à longueur de journée, que je relisais le même livre en boucle, que je sautais des repas et que je passais le plus clair de mon immense temps libre à penser à la mort.

 

Photo 12-06-14 16 31 35

Ce livre m’a profondément touchée… Part mon histoire de vie « en entier », et aussi part ma situation actuelle… Mais ça, c’est une autre histoire…
Pour moi, John Green, tel un « magicien des mots » a su transmettre un message fondamental de vie dans un roman qui ne parle que de maladie et de mort!… Un coup de maître! 😀

On pourrait croire que ce livre va nous donner le cafard… Et bien, pas du tout! Contre toute attente, j’ai beaucoup ri! … Allez, je l’avoue, j’ai versé quelques larmes aussi… 😛
C’est Hazel qui nous raconte son histoire, avec un humour parfois cynique, avec une maturité que seules les claques de la vie peuvent apporter, mais aussi et surtout (malgré tout) avec la fraîcheur propre à l’adolescence…

C’est un drame « plein d’espoir », qui nous rappelle sans cesse, que la vie vaut la peine d’être vécue, qu’il faut la croquer à pleines dents… tant qu’elle est là

C’est aussi une magnifique histoire d’amour

Et enfin, c’est une part de notre histoire à tous… Celle du Deuil... (à ce propos, je vous conseille l’article de Pierre Cocheteux, « Les cinq étapes du deuil sain », qui est très bien fait… 😉 )
Malheureusement, il est présent tout au long de notre existence à tous… Vivre, c’est aussi faire le deuil de plein de choses…

Il est abordé par John Green a plusieurs niveaux:

  • L’image de soi
  • La souffrance des proches
  • Sa propre existence

Plusieurs deuils parallèles, chacun à une étape différente… « L’acception » de l’un ne facilitant pourtant pas la « colère » de l’autre…

En bref: Un livre vrai, magnifique, émouvant, qu’il faut lire absolument! 😉

Photo 12-06-14 16 47 19

Straw hat , book and seashells on the beach with people walking

« Central Park » – Guillaume Musso

image

 

 

Auteur: Guillaume Musso
Editeur: Xo
Date de parution: 27/03/2014
Collection: Roman
ISBN: 2845636768
EAN: 978-2845636767
Illustration: Pas d’illustrations

 

 

 

 

Photo 12-06-14 16 26 18

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…

… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park.
New York, huit heures du matin.
Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.
Impossible ? Et pourtant…

 

Photo 12-06-14 16 29 38

« Les choses qui vous échappent ont plus d’importance que les choses qu’on possède. » – Somerset Maugham

Comme dans chaque Musso, une citation pour débuter… 😉

 

Photo 12-06-14 16 31 35

Bien sûr, comme toujours, j’ai adoré!! ❤ … Certains avaient parlé d’une fin un peu « bâclée ». Je n’ai pas eu cette sensation…

J’aime son style et le rythme qu’il met dans ses livres, on ne s’ennuie pas une seconde!!
Comme dans chacun de ses romans, je me suis laissée emporter, et je me suis laissée surprendre par la fin, comme à chaque fois! 😉 …

J’attends maintenant son prochain avec impatience!! 😛 … Vivement l’année prochaine! 🙂

 

Photo 12-06-14 16 47 37